Lors d’un rendez-vous, une cliente m’a interrogé sur les Huiles Essentielles (HE) que j’avais sur mon bureau et cela m’a donné envie de vous écrire un petit billet. C’est vrai que je les utilise régulièrement : pour soulager divers maux, pour éliminer les odeurs (celles qui me connaissent savent combien mon grand nez peut être pénible à la moindre odeur !), pour assainir la maison (l’HE de Citron est top. En plus elle est top antimicrobienne), pour purifier mon cabinet mais surtout pour accompagner les douleurs du deuil ou lors de la fin de vie (réel impact sur les émotions).

Quelques recommandations de base : les HE se manipulent avec certaines précautions. Soyez vigilants si vous êtes enceinte ou allaitez. Ne laissez pas vos flacons d’huiles à la portée des enfants, et si vous souffrez d’allergie restez vigilants et faites un test cutané dans le pli du coude.

Huiles-essentielles-fin-de-vie

Pour un accompagnement lors d’un deuil

Je propose très souvent d’utiliser des Huiles essentielles pour aider à avancer vers de nouvelles étapes de vie. Je trouve qu’elles sont un très bel outil et apportent une réelle paix intérieure.

Quelques huiles que j’affectionne particulièrement :

  • Nard de l’Himalaya : Elle calme l’insomnie, aide lors d’attaques de panique et apaise le chagrin.
  • Le Benjoin : Une huile qui aide à accepter le changement dans notre vie. Elle apporte du réconfort et agit en douceur sur votre inconscient.
  • Néroli : Vous accompagnera suite au choc de l’annonce du décès. Elle apaise l’anxiété et la tristesse
  • Encens d’Oliban : Pour l’épuisement émotionnel et stimule les défenses immunitaires (à ne surtout pas négliger car la santé est très fragile lorsque l’on vit un deuil).

Comment les utiliser ? Après avoir dilué les HE dans une huile de base (végétale) de votre choix, vous pouvez :

  • Diffusez quelques gouttes dans un diffuseur adapté durant 10/15 mn. Attention, on ne brûle jamais une huile essentielle !
  • Effectuez un massage sur le plexus solaire ou sur la face interne de chaque poignet.
  • Déposez une goutte sur un galet,  taie d’oreiller, un mouchoir et respirez celui-ci lorsque vous sentez la tristesse ou l’angoisse vous envahir.

Vous pouvez également vous faire un petit inhalateur de poche maison et anti-stress avec quelques gouttes de Lavande, d’ylang ylang et de mandarine.

Utilisation HE fin de vie

Pour un accompagnement d’âme, lors de la fin de vie

Je me sers d’HE qui ont des fréquences vibratoires élevées afin d’accompagner l’âme le plus justement dans ce qu’elle est en train de vivre. Elles sont employées depuis l’antiquité. Ils existent des huiles que l’on nomme : huiles du Passage qui peuvent s’appliquer en massage délicat sur la personne, au niveau des mains, des pieds et du plexus solaire ou en diffusion. (Attention toutefois car l’odeur peut incommoder). Les Huiles sacrées se prêtent également à ce pas-sage : Encens, Myrrhe, Nard, Cèdre de l’Atlas, Santal.

Celles dont je me sers le plus :

  • On retrouve le Nard de l’Himalaya pour son effet sur l’ équilibre émotionnel de l’âme qui s’en va (et ma chouchoute) et L’encens Oliban qui aide au ressourcement intérieur.
  • La Rose de Damas : Elle aide au lâcher-prise et accompagne l’âme dans son élévation
  • La Lavande : Elle purifie et apaise le mental
  • La Pruche : qui apporte l’ouverture spirituelle
  • Le Jasmin : parfait pour le corps mental

On peut réaliser un spray maison avec de la Lavande vraie et en vaporiser à l’entrée de la chambre. Cela permet également d’apporter du réconfort aux aidants et aux proches en apaisant leurs émotions (pour un spray  de 50 ml, on peut mettre 30 ml d’alcool à 70° ou de Vodka et 15 ml d’eau avec 30 gouttes d’HE. Laissez reposer 24 heures. Bien agiter le flacon avant chaque vaporisation)

Et vous, avez-vous des Huiles essentielles préférées ? Des recettes apaisantes ?